Le trompe l'œil …entre ambiguïté et fascination

Publié le par Asma MOUHIB

Le trompe l'œil est un genre pictural destiné à tromper l’attention du spectateur, en lui faisant accepter une illusion comme une réalité, et ceci grâce à un jeu d’ombres et de lumières. C’est en quelque sorte l’art du faux.

La technique du peintre se mesure à une représentation convaincante et troublante de réalité. Et pour ajouter au rendu pictural, le peintre de trompe-l’œil règle la position du tableau : la hauteur d’accrochage du tableau sur le mur est ajustée en fonction du regard du spectateur. La distance au tableau est elle aussi essentielle, la construction perspective du tableau en dépend.

Le jeu de l’ombre et de la lumière confirmera la justesse des couleurs, rendant pertinente la représentation d’objets. Leur présence est si trompeuse qu’ils semblent appartenir à l’espace réel du spectateur. Vrais objets ? Cette vérité du trompe-l’œil, patiemment et habilement fabriquée est un art du faux, faux semblant, ruse de la couleur et du dessin exact. L’ombre est reine qui modèle les volumes et les reliefs et répond à sa complice la lumière. La curiosité du spectateur est piquée à ce pari du trompe-l’œil dont on sort conquis, mais pas dupe. Ce clin d’œil avec le « voyeur » du tableau en donne bien la limite.

Le clin d’œil et l’humour qui accompagnent bien souvent le trompe-l’œil en sont l’élégance. La distance a fondé le point de vue, l’approche du tableau révélera le stratagème : il ne s’agit que de peinture mais l’art a joué son rôle.

                                                                                                            D’après :wikipedia
Je vous laisse admirer quelques exemples :











 

"Escapando de la crítica", de Pere Borrell del Caso (Puigcerda, 1835 – Barcelone, 1910), un peintre, un aquarelliste et un graveur espagnol.










  Ici, avenue George V, à Paris,le trompe-l'oeil prend une autre dimension. Il ne s'agit plus de reproduire une perspective objective qui se substituerait au réel mais de pervertir cette perspective en la déformant. Ce n'est pas une copie du monde tel qu'il est mais un rêve hallucinatoire, un cauchemar comme l'univers de Salvador Dali.  

Ce classique immeuble parisien du 39 de l'avenue George V semble se cabrer sous l'effet d'une intense chaleur. Les fenêtres et les balcons coulent et s'affaissent. La symétrie haussmannienne s'effondre, les lignes de fuite se multiplient, il ne reste pas un seul angle droit.









La Fresque des Québécois est un trompe-l'œil colossal de 420 m² de superficie au coin de la rue Notre-Dame dans le Quartier Petit Champlain du Vieux-Québec. La réalisation de la fresque, inaugurée le 17 octobre 1999, fut supervisée par des experts tant historiens, géographes, et autres. Elle restitue à elle seule plus de 400 ans d'histoire.

 









 





Dévoilée le 14 octobre 2001, cette œuvre urbaine de la ville de Québec illustre les grandes étapes de la vie du Cap-Blanc, quartier populaire et portuaire de Québec.

Grâce à cette fresque murale en trompe-l’œil, la vie du quartier ancien prend forme grandeur nature et ajoute au charme de la rue du Petit-Champlain, l'une des plus anciennes d'Amérique.

 










Julian Beever
est un artiste britannique vivant en Belgique. Il est surtout connu pour ses trompe-l'œil au pastel réalisés sur des trottoirs en France, Angleterre, Écosse, Belgique, Pays-Bas, États-Unis, Canada et Australie. Ces œuvres, lorsqu'on les regarde sous un angle précis, donnent l'illusion d'être en trois dimensions et de sortir du sol. Elles sont peintes au moyen d'une technique de projection appelée anamorphisme et paraissent défier les lois de la perspective.

Je vous laisse admirer :





Publié dans Arts plastiques

Commenter cet article

Asmaa 28/02/2009 23:53

Merci Brigitte pour ton passage chez moi

ange-nu 28/02/2009 23:30

bonsoir, cest impressionant et très beaux. amicalementBrigitte

Asmaa 21/02/2009 15:58

Salut Lady Marianne, j'espère que tu vas bien, merci pour ta visite!!Merci nathys pour le lien

nathys 21/02/2009 00:22

Super trompes l'oeil. Ils me rappellent ceux de ma ville qui sont aussi très connus.Tu peux les voir via ce site.http://www.lyon.fr/vdl/sections/fr/tourisme/patrimoine/itineraire_murs_peints

LADY MARIANNE 19/02/2009 23:50

une petite visite depuis le temps ???amicalement  Lady m