Le stress : une maladie des temps modernes

Publié le par Asma Mouhib

 

   La vie moderne est définie par le stress. Pour des raisons diverses, des enfants aux personnes âgées, tout le monde semble exposé à son impact.

   Mais qu'est-ce qui a changé dans la vie que nous menons pour que le stress devienne un phénomène aussi préoccupant ?

 

   Même si le dessein de notre modernité est de nous simplifier la vie, elle ne s'empêche d'entraîner de nouvelles exigences et de nouveaux besoins, qui nous imposent de nouveaux efforts. Ainsi, nous nous retrouvons de plus en plus éloignés du rythme de la nature dans lequel vivaient nos ancêtres, vivant dans des rythmes accélérés, qui ne conviennent pas à notre biologie. Il ne s'agit plus seulement de gérer un événement difficile, mais de maîtriser un très grand nombre de facteurs, d'événements, d'informations et de situations.

   Notre organisme, malgré son étonnant pouvoir d'adaptation, ne peut résoudre autant de difficultés en même temps. Il a son propre rythme biologique, et s'il n'est pas respecté cela entraînera inévitablement un disfonctionnement au niveau psychique et physiologique.

Et comme le psychique agit sur le corps, les conséquences du stress sur la santé sont considérables : fatigue, trouble du sommeil, irritabilité excessive, épuisement nerveux et physique. Plus que cela, le stress est présent dans une grande majorité de pathologies, soit comme un facteur déclenchant soit comme un facteur aggravant.

 

   En ce qui me concerne, mes débuts avec le stress étaient avec mon commencement dans le domaine d'enseignement. Durant mes premières années de travail, étant jeune diplômée, je montrais beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. Je travaillais constamment pour faire ma place parmi le corps enseignant, ou pour donner une bonne prestation auprès de mes élèves. Mais au bout de quelques temps, je commençais à sentir que le carburant venait à manquer, et je crois que c'est tout à fait normal, surtout si vous travaillez dans des conditions un peu défavorables, et surtout avec des gens très désagréables.   

 

   Et comme il est impossible de modifier le quotidien professionnel et social, il ne me reste qu'espérer la semaine de 3 jours de travail ou l'année de 4 mois de congé.!!!

Publié dans Santé

Commenter cet article

Bonjour,fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 28/12/2010 20:06



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-29, THÉOREME DU STRESS.


LES ÉVÈNEMENTS RELIÉS AUX STRESS ? !


Cordialement


Clovis Simard



Asma MOUHIB 22/04/2011 18:41


Merci pour le lien de ton blog, j'y jetterai un coup d’œil dès que possible @+


Marianna 27/08/2008 04:24






J'ai
bien compris ce que vous avez décrit dans votre blog avec le
début avec le stresse. Moi, j'étais une enseignante
avant de l'arreter à cause de maladie. D'être prof est
difficile, n'importe où,
apparemment, et vous avez mentionné quelques exemples dont
vous avez senti le stresse, avec raison.
Moi,
j'ai veçu avec le stresse la plupart de ma vie. Je sais
maintenant qu'on peut changer notre perception...je l'ai fait et
quelle différence! Plus d'energie, de bonheur, creativité
et la qualité de sommeil a amélioré.
Imaginez
que vous avez un coussin pleine de l'air. Chaque fois que vous êtes
dérangé par quelques choses (le stressé), l'air
dans votre coussin s'échappe.
Eventuellement,
vous n'avez rien de l'air dans votre coussin. C'est à dire,
que le plus petit chose peut vous ennerver. Peut-être, vous
vous demandé qu'est-ce que s'est passé avec
vous-même...êtes-vous folle, vous avez vous demandé?
Mais
non! C'est que vous n'avez plus de l'air dans votre coussin. Alors,
c'est à dire, que vous n'avez même de résilience.
Vous
avez décrivez les résultats: beaucoup de maladies ont
une connection au stresse. Il y a aussi une coùte
sociales – les personnes stressés n'ont rien à
donner aux autres...soit la famille, les amis, les collègues.
(Excusez-moi
si j'ai fait des erreurs avec la grammaire et l'eppelation – le
français n'est pas ma langue maternelle)

P.S.
J'adore la musique que vous nous introduit.

Roland LAURENT 26/09/2007 12:04

bonjourLe stress, il en faut pour avancer, le problème c'est que nous ne savons pas le gérer face à la demande de nos employeurs, face à l'agressivité qui nous entoure de plus en plus.J'ai travaillé dans la grande distribution pendant 40 ans. En 97, j'ai fait un infarctus et dans l'hélicoptère qui me transportait en urgence, je me suis dit " On va me foutre la paix"; c'est dur d'en arriver là; Effectivement après 5 pontages, on me la joué cool.Il faudrait aujourd'hui qu'on se rende compte qu'on n'est pas des pions mais des êtres humains..allez faire comprendre cela aux gens;Amicalement Roland, votre blog est passionnant

Charaf Souad 22/04/2007 23:33

Ma chére Asmaa, sachant que ces derniers jours tu es un peu plus stressée que d'habitude; ce qui épouse le sujet que tu viens d'entamer, je ne puis te dire que essaye d'être plus forte que les évènements, j'aime beaucoup ce que tu écris, particulièrement le portrait, j'ai compris de qui il s'agit . Tu vois qu'il y a des gens qui t'entourent et t'apprécient, tiens bon et bon courage 

Asma Mouhib 20/04/2007 21:11

Salut tout le monde !!!! Tout d'abord salwa je crois que le sress n'est pas uniquement lié à la vie dans les grandes villes, le sress est présent partout, et il peut être engendré par raisons très banales par exemple seules des préparations pour un mariage ou pour recevoir des invités peut nous mettre dans tous nos états.Pour vous Hayat et Anasse, je sais que je ne dois pas perdre courage, mais malheureusement c plus fort que moi !!!!!Et pour toi Imane, ma fidèle lectrice, merci pour l'intérêt que tu porte à mon blog ;-)