Joyeuse fête de Aïd Al-Adha

Publié le par Asma MOUHIB


Demain, c’est la fête de Aïd Al-Adha. Mes meilleurs vœux de bonheur et de santé à tous les musulmans du monde en cette occasion !

Petit rappel historique :

l’Aïd Al-Adha est la Fête du sacrifice. Il célèbre la fin du Hajj (pèlerinage vers La Mecque) et se concrétise par le sacrifice d’un mouton (ou d’un autre animal, vache ou chèvre).

Cette fête commémore la soumission d'Abraham (en arabe : Ibrahim) à Allah, symbolisée par l'épisode où il acceptait de tuer son fils Ismaël sur l'ordre d'Allah, celui-ci envoyant au dernier moment un mouton pour remplacer l'enfant comme offrande sacrificielle. En souvenir de cette soumission totale d'Ibrahim à Dieu, les familles musulmanes sacrifient un mouton ou un bélier, mais parfois d'autres animaux, en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière de l'aïd.

L'Aïd El Kebir est du reste beaucoup plus qu'un simple événement religieux. C'est aussi une grande fête familiale et sociale, et à l'instar de toute fête, elle est synonyme de rencontre, de joie, de partage et de fraternité. La Fête du Sacrifice est surtout l'occasion pour donner et faire le bien. Le partage avec autrui est une règle chez les musulmans, mais il prend une importance toute particulière ce jour-là. 

Publié dans Société

Commenter cet article

patounette 20/09/2009 01:49

Bonsoir et joyeuse fête de l'aid !je trouve qu'avec votre texte on se mélange un peu les pédales !!! on sait pas trop quoi et quoi  !!!
L'Aïd el-Fitr (arabe : ʿīd al-fiṭr, عيد الفطر, fête de la rupture), est la fête musulmane marquant la rupture du jeûne du mois de ramadan. Elle est célébrée le premier jour du mois de shawwal. Elle est aussi parfois appelée Aïd es-Seghir[1] la petite fête par opposition à l'Aïd el-Kebir, la grande fête.et Aïd el-KebirL'Aïd el-Kebir ou

patounette 20/09/2009 01:40

Bonsoir, c'est un très joli blog !Je me permet de vous dire que pour le sacrifice d'Abraham il s'agit de son fils unique Isaac, Ismael il l'a eu après le sacrifice.Extrait :Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici ! 2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ;
Abraham, patriarche, prophète et ami de Dieu est le père commun des croyants appartenant aux trois religions monothéistes. Le Coran attribue à Abraham un rôle de premier plan dans la fondation de l’islam car il "n’était ni juif ni chrétien mais il était un vrai croyant soumis à Dieu ; il n’était pas au nombre des polythéistes." (Coran, III, 67). Abraham a une double descendance : Isaac qu’il a eu avec sa femme légitime Sarah et Ismaël, deuxième fils que lui donna Agar, servante de Sarah : il fut prédit à tous deux une grande descendance : "C’est par le nom d’Isaac que sera appelée ta race. Quant au fils de ta servante je ferai de lui une nation puisqu’il est de ta race" (Genèse XXI,12-13). La tradition attribue à l’un la descendance juive et à l’autre la descendance arabe.En s’attachant à l’épisode du sacrifice du fils d’Abraham, cette piste propose d’éclairer les divergences et les ressemblances entre les deux livres sacrés.
 



Le sacrifice d'Abraham


 
Psautier de Saint Louis. XIIIe siècle.


 
BNF, Manuscrits (Latin 10525 fol. 10)


Un ange retient l'épée d'Abraham, prêt à immoler son fils Isaac sur un autel où le bûcher brûle déjà et lui montre un bélier empêtré par les cornes à un buisson.

Un ange retient l'épée d'Abraham, prêt à immoler son fils Isaac sur un autel où le bûcher brûle déjà et lui montre un bélier empêtré par les cornes à un buisson.





 

Asmaa 14/12/2008 19:31

Merci Carambaolé pour m'avoir taguer

carambaole:0114: 13/12/2008 15:38

hello
je t'ai taguée,vient me voir,bisous

carambaole:0114: 12/12/2008 09:41

 

 
salutation et bonne journée
votre post est vraiment interressant